logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/11/2013

" Sainte Cécile"

 A l'occasion de la fête de Sainte Cécile demain.
 
Je ressors cette note faite en 2011, consacrée à Sainte Cécile et à cette belle statue que j'aime beaucoup.
 
 
 
Sainte Cécile.JPG
 
Sainte Cécile
-
Statue en terre cuite signée Charles Hoyau qui se trouve à l'interieur de la Cathédrale Saint Julien
Commandée en 1633 par le Chanoine Bernardin le rouge  pour accompagner la création d'un concours de composition polyphonique ouverts aux musiciens du royaume, sauf ceux du Mans
 
Sainte Cécile2.JPG
Ce concours eut lieu chaque année de 1633 à 1736.
 
L’œuvre lauréate était exécutée à la grand-messe de la Sainte Cécile
 
Ce concours du Mans jouissait d'un réel prestige dans le royaume.
 
Ces deux photos ont été prises lors de l'exposition de "Terre et Ciel" : Scuptures du Maine en terre cuite, à l'Abbaye de l'Epau en 2003
 
Elle était le clou de l'exposition.
 
Vieux Mans 2006 08 -Sainte Cécile.jpg
 
La voici ici dans son cadre de la Cathédrale, et je ne manque jamais de faire une pause devant elle quand je passe par là.
Mais pour mon compte, je trouve que cet emplacement ne la met pas en valeur....
C'est un endroit plutôt sombre....
 
-
 
Je pense que vous aurez remarqué  la magnifique pose de la jeune fille  et la ravissante douceur de son visage.

 
-
 
 
Bonne journée
 
cathedrale1.jpg
 

anita.jpg

19/09/2012

" Journée du Patrimoine 2 - Suite et fin "

Les tribulations d'une sarthoise dans la Cité Plantagenêt

Hotels Particuliers

DSCN1522.JPG

L'Hôtel Saint Jacques

Hôtel Saint Jacques de 1560 - 1927 (26, rue des chanoines). Restauré au XIXème siècle. Ancienne maison canoniale, composée de deux corps de bâtiment reliés par une tourelle à cinq pans. Les deux niveaux de fenêtres à croisées sont prolongées par de grandes lucarnes portant, à leur frontispice, les armes du chapitre du Mans, du cardinal Dubois et des comtes du Maine. Le monogramme de la société "la Province du Maine", qui y avait son siège, se trouve sculpté au-dessus de la porte de la tourelle (croix potencée, avec la devise "Signum Dei Vivi").


 

DSCN1527.JPG

Maison à pans de bois

La ville du Mans conserve plus d'une centaine de maisons à pans de bois construites entre la fin du 14ème et le 16ème siècle, c'est à dire pendant le Moyen Age et la Renaissance.

Le goût du pittoresque 19ème siècle est à l'origine de cette méprise qui associe pans de bois et Moyen Age, alors que cette technique a duré plus longtemps.

La très grande majorité de ces maisons se trouvent dans la cité plantagenet.

DSCN1553.JPG

Les maisons à pans de bois mancelles sont, pour la plupart postérieures à la fin de la Guerre de cent ans (1346-1456), qui a été particulièrement éprouvante pour la Cité Plantagenet.

Seule l'analyse de l'ancienneté des bois permettrait de dater avec précision ces maisons.

DSCN1536.JPG

Hôtel Aubert de Clairaulnay

Cet hôtel particulier est l'un des plus beaux hôtel de la Première Renaissance Au Mans.

Construit au cours de la seconde moitié du 16ème siècle, par l'avocat Macé de Clairaulnay.

La façade sobrement décorée a perdu les croix de pierre qui divisaient, à lorigine ses ouvertures.

Mais la haute toitue en pavillon a conservé les 2 grands épis de plomb surmontés de girouettes.

DSCN1537.JPG

Monsieur Mathieu Chesneau Desportes propriétaire depuis 1777, fit tracer vers 1790 sur la façade de sa maison par son ami Claude Chappe, l'inventeur du télégraphe aérien (1790), une méridienne qui avec la complicité du soleil, indique l'heure de midi.

DSCN1538.JPG

Hôtel Legras du Luart

Le majestueux portail du 16ème siècle dissimule une belle demeure médiévale.

Derrière ce portail nous aperçevons un logis médiéval en pierre, au fond d'une cour garnie de feuillages contrastés.

DSCN1540.JPG

La batisse qui a subi bien des transformations jusqu'au milieu du 18ème, mèle en façade des ouvertures de plusieurs époques.

Un perron extérieur et une porte encadrés d'un dessin géométrique (fin 16ème siècle) ont remplacé la tourelle d'escalier d'origine.

DSCN1539.JPG

Du 15 au 17ème siècle, cette demeure a appartenu aux Legras, une famille de la bourgeoisie de robe, alliée à deux célèbres poêtes de la renaissance : Nicolas Denizot et Robert Garnier.

DSCN1541.JPG

Guérite surmontant l'escalier des Boucheries

DSCN1559.JPG

La Maison des deux amis

Construite au 15ème siècle cette demeure est un remarquable exemple de maison en pan de bois à encorbellement.

Située face à la cour du Musée de la Reine bérengère, c'est la plus vaste construction à pan de bois préservée au Mans

DSCN1562.JPG

Elle doit son nom à la scupture du pilier central ; deux hommes se tiennent par la main, chacun deux regardant vers une porte.

Ces deux personnes de milieu social différent auraient fait bâtir conjointement ces édifices jumelés.

A l'arrière une tourelle abrite un unique escalier de pierre.

La façade s'élève sur deux étages, avec un léger encorbellement, puis un étage sous combles.

L'évolution des modes ont modifié la batisse au cours des siècles : balconnières en fer forgé et lucarnes des combles.

DSCN1560.JPG

Jetons un coup d'oeil à ce porche qui accède à la cour du Musée

Et à cette  Statue de la vierge.

DSCN1561.JPG

Ceci termine mes tribulations à la recherche du patrimoine.

mercredi.jpg

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique