logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/07/2010

Asnieres sur Végre"

" Asnières sur Vegre"
4680232.jpg
Le long de la vègre, qui s'attarde ici en méandres verdoyants, le petit village d'Asnieres sur Vègre arbore un patrimoine architectural d'une étonnant densité.
62817.jpg
Son joyau est sans conteste la vieille église Saint Hilaire, aux somptueuses peintures murales romanes.
thumb_149e92696bb560917abc1a7ee223a9f3.jpg
La Vègre
Le Vègre (ou la Vègre) est une rivière française qui coule dans le département de la Sarthe (72). C'est un affluent de la Sarthe en rive droite, donc un sous-affluent de la Loire par la Sarthe et la Maine.
Le Vègre se jette dans la Sarthe (rive droite) à Avoise, à une dizaine de kilomètres en amont de Sablé-sur-Sarthe
AA_carte_VOEUX_Asnieres_1_2_Verso_t_800.jpg
A la découverte d'Asnières sur Vègre
Nous passons devant l'église, nous y reviendrons ultérieurement.
Arrêtons nous au Manoir de la Cour
7276229.jpg
C'est avec l'église, l'un des plus hauts lieux d'Asnières.
Dénommé aussi le Temple, il a été classé monument historique en 1991.
Les chanoines en ordonnèrent la construction au 13ème siècle et y installèrent une cour de justice.
Doté de fenêtres à meneaux et d'un toit reposant sur une belle charpente en berceau, l'édifice d'inspiration mi-civile, mi-religieuse, est divisé en 2 corps d'inégale longueurs.
Un porche monumental le traverse.
asnieres_2.jpg
Le Vieux Pont
Il enjambe la Vègre et permet d'accéder à la rue principale du village.
Ce pont en dos d'ane jeté sur le gué , en style roman il date du 12 ou 13ème siècle a été presque entierement reconstruit en 1806.
La  tradition raconte que Du Guesclin l'aurait traversé pour aller battre les anglais à Pontvallain.
Drame à Asnières
Indifférente à l'agitation des hommes, la Vègre coule  tranquillement auprès de son moulin.
Qui pourrait imaginer qu'un jour ses eaux seraient teintées de sang ?
C'était au temps de la réaction thermidorienne, durant les heures sombres de la révolution.
Rien n'avait jamais troublé la tranquillité des lieux, jusqu'à ce 14 nivose an III (3 janvier 1795) où une compagnie de chouans fit irruption à Asnières sur vègre et arrêta 9 républicains, qu'elle fusilla sur la place du village.
untitled.jpg
La fontaine Saint Aldric
transformée en lavoir au 19ème siècle.
asnieres%20chateau.jpg
Chateau de Moulinvieux
 Construit au 17ème siècle, il est largement remanié après 1761.
asnieres village.jpg
Des demeures du 15 et 16ème siècle autour de la rue principale.
L'église Saint Hilaire
62816.jpg
La paroisse est fondée au 7ème siècle par Saint Thuribe, évèque du Mans.
Elle est dédiée à Saint Hilaire.
L'église actuelle a été construite au 11ème siècle. Elle est augmentée d'un clocher au 12 ème siècle.
Le Choeur gothique est achevé autour de 1300.
Elle est connue grace à découverte de peintures murales, cachées sous le badigeon de la nef et du choeur, et réalisées entre le 12ème et 15ème siècle.
62818.jpg
Portail du 12ème en grès roussard et calcaire.
Des damnés précipités dans l'abime par une grande roue, d'autres cuisant dans une marmite ; le Christ ressuscité tenant en respect le cerbère à trois têtes et invitant les élus à rentrer dans la Jérusalem céleste : tel est le drame saisissant qui se déroule dans l'église de Saint Hilaire, dont les peintures murales font la célébrité et le renom d'Asnières sur Vègre.
asnieres2.jpg
La nef est rectangulaire. Les murs latéraux sont en petit appareil. Elle est éclairée par deux fenêtres de chaque côté. Le choeur roman a disparu et est remplacé par un choeur gothique.
Les fresques
Leur mise à jour a révélé un ensemble plein d'auce et de fraicheur naïve.
eglise Asnières sur végre.jpg
 Les peintures du 13è siècle seraient venues compléter ou recouvrir des peintures de la fin du 11è dont un vestige représente une Vierge à l'Enfant.
La présentation au temple

L'Adoration des Mages. La Vierge tient dans sa main droite une partie des présents apportés par les mages.

eglise d'asnieres 2.jpg

Paysan faisant la moisson.

L'ensevelissement du Christ et les Saintes Femmes (mur sud).

La Fuite en Egypte : Marie
et l'Enfant Jésus

asnières3.jpg
L'enfer
Un démon porte une femme ou un homme nu (l'avare avec sa bourse autour du cou ?)
Les damnés sont précipités dans l'abîme par une grande roue.
D'autres cuisent dans une marmite.
Mentionné des le 7ème siècle , le sanctuaire raconte l'histoire très ancienne du village, dont la naissance est probablement liée à la présence d'un gué.
Dès cette époque, les évèques du Mans sont les seigneurs d'Asnières.
Au 11ème siècle , la paroisse devient propriété du chapitre de la cathédrale du Mans, et 300 ans plus tard les chanoines font décorer les murs de l'église.
Si le mystère de l'incarnation, est illustré par les scènes de l'enfance du Christ
(Adorations des Mages, Présentation au Temple et Fuite en Egypte)
La pièce maitresse  de ces peintures est la Vierge en majesté tenant l'enfant Jésus sur ses genoux
33.jpg
Et si les tourmentes de l'enfer sont décrites par le menu, la représentation du Paradis offre une contre partie rassurante.
Le mystère de la passion remonte à la fin du 14ème siècle : en tout 18 campagnes de peintures ont été répertoriées.
Ainsi se termine ma note sur ce petit coin de sarthe, très fréquenté, car ont lieu de nombreuses manifestations culturelles, tel que :
"Asnières sur toile"
Les peintres plantent leur chevalet aux 4 coins du village le premier week End de Juin.
Bonne journée à tous
62824.jpg
Anita
(Non ce n'est pas moi, mais une peinture sur une maison)
.

08/02/2010

" Pérouges"

C'est en Vallée du Rhone que je vous emmène aujourd'hui .... bien loin de ma Sarthe.

" Pérouges"

Village visité par notre Amicale lors du week End Lyonnais de l'année 2008.

DSC05503.JPG
Après une période de fort déclin entamée au 19ème siècle, la pittoresque cité fortifiée de Pérouges connait  aujourd'hui un regain d'activité grace au tourisme.
Son architecture médiévale, un pur joyau, a été remarquablement restaurée.
DSCN3940.JPG
Je n'ai pas résisté au plaisir de vous faire remarquer la devise de ce cadran solaire.
Je trouve que c'est une belle fonction pour un cadran solaire.
per1.jpg
Située sur une colline, à 35 kilomètres au Nord Est de Lyon, la cité était autrefois riche et active, grace au tissage, à la vigne et à l'agriculture.
Ses élégantes maisons - qui ont fait l'objet d'une importante restauration - sont construiites en tuf, le sédiment calcaire formé par la mer, qui recouvrait la région à l'époque préhistorique.
DSC05490.JPG
On suppose que Pérouges a été fondée avant l'occupation romaine par une colonie italique venue de Perugia (Pérouse) : ainsi s'expliquerait le nom du village et de ses armoiries identiques à celle de la cité italienne - les couleurs sont les mêmes, mais le blason de Pérouse porte un griffon, alors que celui de Pérouges est orné d'un dragon.
bandeau_perouges.gif
Sa position stratégique à proximité de Lyon et aux confins du plateau de la Dombes et de la Bresse, en bordure des vallées de l'Ain et du Rhône, valut à Pérouges dêtre au coeur de nombreux conflits.
La ville fut fréquemment assiègée au cours du Moyen Âge.
DSC05483.JPG
"Prospérité et déclin"
Lors du siège que dut soutenir Pérouges en 1468, l'ingéniosité de ses habitants sauva la cité de la destruction. : après avoir forcé l'entrée par la porte d'en bas, les assaillants se heutèrent à un mur de briques édifié à la hâte par les Pérougiens.
Furieux de se voir ainsi privé de leur victoire, l'ennemi sortit les vantaux de leurs gonds et les emporta.
DSC05469.JPG
Pour récompenser les Pérougiens de leur bravoure, le duc de Savoie décida de les exempter de la gabelle et des autres impôts pendant 20 ans, ce qui accrut la propérité de la cité.
Alors qu'elle comptait 1500 habitants au 16 ème siècle, l'agglomération était presque désertée en 1900, le détournement de la route et le chemin de fer ayant entrainé un déplacement du commerce.
Les halles qui avaient brûlée dans un incendie en 1839, n'avaient pas été reconstruites : les tisserands avaient dû baisser les bras devant la concurrence industrielle, et de nombreux habitants avaient du s'en aller, leur maisons laissées à l'abandon menaçant de s'écrouler.
DSC05487.JPG
Le maire ayant fait obligation aux propriétaires d'effectuer des réparations ou de les raser pour raison de sécurité, 10 d'entre elles furent démolies en 2 mois, et de nombreuses autres connurent le même sort.
Ce désastre inspira à Anthelme Thibault, un enfant du pays, l'idée d'alerter par voix de presse les archéologues, les photographes, les artistes et les amoureux du passé.
Un comité du Vieux Pérouges se forma en vue de restaurer et de protéger la cité, avec l'aide des Beaux Arts.
Depuis, Pérouges a été classé monument historique, et l'effort de sauvegarde se poursuit, le comité ayant, par exemple obtenu l'autorisation d'enterrer les lignes éléctriques.
DSC05496.JPG
" Une vitalité retrouvée"
Ceux qui ont sauvé Pérouges ont eu à coeur de ne pas la tranformer en cité-musée.
Chaque habitant s'est impliqué dans la restauration de sa propre maison, et certains ont repris les métiers traditionnels de tisserand, potier ou relieur.
Outre les nombreux touristes, grâce auxquels la cité peut continuer à vivre, biens des archéologues et des cinéastes témoignent de leur intérêt pour Pérouges.
Le président Clinton lui même a visité le bourg lors du sommet du G7 qui s'est déroulé à Lyon en 1996, attirant ainsi sur ce précieux joyau du passé l'attention de la presse internationale.
DSC05504.JPG
Il ne faut pas quitter Pérouges sans déguster la délicieuse spécialité locale : La galette de Pérouges, dont la recette a été remise au gout du jour par l'épouse d'Anthelme Thibault elle même.
Il s'agit d'une grosse galette ronde de pate briochée gartnie de beurre et de sucre caramélisé.
galettefin.jpg
Pour visiter la cité on entre par la Porte d'en Haut
portehbonne.jpg
avec à gauche l'église du 16ème siècle.
DSC05510.JPG
La rue des Rondes fait le tour de la Cité.
DSC05520.JPG
Mais ne pas hésiter à pénétrer dans les ruelles et aller jusqu'à la place des Halles. (1ère photo)
Vous y verrez le manoir de l'Hostellerie ( photo avant la galette) et le musée du Vieux Pérouges (1ere photo) où sont exposées gravures, ustensiles, mobilier et faiences.
De la tour du musée on peut admirer un magnifique panorama
DSC05534.JPG
sans oublier le cadran solaire ( vu au début ) et l'arbre de la liberté, un tilleul planté sous la révolution.
place1.jpg
Tout près la rue des Princes et la Maison des Princes de Savoie.
DSC05508.JPG
Belle enseigne dans la rue des Princes
DSC05512.JPG
Cour en arcades et jardin clos de la Maison des Princes de Savoie. L'intérieur garni de mobilier gothique et de tapisseries des Flandres ou d'Aubusson.
Au détour des rues on découvre des maisons à colombages, aux façades de briques et de pierres blanches.
Rue des contreforts on peut voir un pressoir du 15ème siècle et sur la place du même nom un ancien puits
DSC05481.JPG
" Eglise Sainte Marie Madeleine de Pérouges"
ph01_perouges1.jpg
Eglise forteresse du 15ème siècle dont le chemin de ronde surplombe une nef latérale et traverse l'édifice, via la tribune.
DSC05532.JPG
Construite à l'époque de Jeanne D'Arc, elle est classée monument historique depuis 1912.
Belles clés de voûte, certaines avec la croix de savoie - Pérouges fur savoyard jusqu'au traité de Lyon en 1601- et symboles des 4 évangélistes : l'homme, le boeuf, le liopn et l'aigle.
Au Moyen Age, existaient dans cette église 17 autels de différentes corporations.
DSC05528.JPG
Vierge à l'enfant, bois du 14ème siècle provenant d'une ferme bressane
DSC05521.JPG
Vierge au manteau protecteur 17ème siècle avec Sainte Anne et Saint André.
La visite est maintenant terminée, visite que je n'ai pas faite puisque cette année là mes hanches ne me permettaient pas la marche à pied.
Les photos m'ont été agréablement prêtées par Philippe, notre trésorier, qui avait pris le groupe en charge à ma place.
A bientôt pour une promenade dans d'autres beaux villages.
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique