logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/01/2010

" Les Rois mages"

Les Rois mages

van-der-weyden-les-rois-mages-1455%20small.jpg
d'après Van Der Weyden
On appelle traditionnellement les rois mages (en fait mages), les visiteurs qui, ayant appris la naissance de Jésus, vinrent de pays étrangers lui rendre hommage en lui apportant des présents d'une grande richesse symbolique : or, encens et myrrhe.
425px-Albrecht_Altdorfer_006.jpg
d'après Albrecht Altdorfer (vers 1530)
Les mages sont invoqués uniquement dans l'Evangile de Saint Matthieu. Ils sont guidés par une étoile qui de lève à l'est.
On note que l'étoile Spica, ce qui signifie de la branche de david se lève à l'est, le jour de l'équinoxe de printemps.
L'étoile les guide donc jusqu'au lieu de naissance de Jésus.
Ils offrent des cadeaux au Christ.
800px-Adoration_magi_Pio_Christiano_Inv31459.jpg
" Ils entrèrent dans la maison, trouvèrent l'enfant avec Marie, sa mère, et, se prosternant, ils l'adorèrent; puis ouvrant leurs trèsors, ils lui offrirent des présents : de l'or, de l'encens et de la myrrhe"
(Matthieu, II: 11)
240-Les%20rois%20mages_maxi.gif
Matthieu signale que les mages venaient d'orient. il devait donc s'agir de membres d'une classe sacerdotale importante, comme il en existait alors chez les Perses, ayant à la fois un rôle politique, religieux et scientifique important.
Chartres_les_rois_mages-XIIIe.jpg
Chartres vitrail du 18ème siècle
Les cadeaux apportés par les mages, selon une interprétation théologique traditionnelle se rapportent à trois aspects de Jésus, qui est roi : l'or, qui est Dieu l'encens (utilisé par le culte),  mais qui est aussi véritablement un homme, et donc mortel : la myrrhe qui servait à embaumer les morts.
Sant%27Apollinare_Nuovo_00.jpg
Mosaiques, Basilique Saint Appolinaire, Ravenne, en 600
Les mages venant d'Orient représentent les 3 pouvoirs :
Pouvoir Royal
Pouvoir Sacerdotal
Pouvoir Spirituel
Ces pouvoirs correspondent aux trois mondes représentés par les trois couronnes  sur la tiare de Saint Pierre.
800px-Magi_capp.jpg
Adoration des mages, Cappadoce, 12ème siècle.
Les noms traditionnels de Gaspard, Melchior et Balthazar apparaissent pour la première fois dans un manuscrit du 6ème siècle, conservé à la Bibliothèque Nationale de France à Paris.
455px-Codex_Bruchsal_1_11r.jpg
Plusieurs Pères de l'Eglise leur ont attribué le titre de roi.
 le premier aurait été roi de l'inde
Le second roi des Arabes
Le troisième roi des perses.
wtktop.jpg
Après la démolition de Milan en 1162, les restes des rois mages ont été transportés en 1164 à Cologne, où ils sont proposés à la vénération des fidèles dans une chasse en or dit chasse des rois mages, exposée dans le choeur de la cathédrale.
795px-Dreik%C3%B6nigsschrein_im_Dom1.jpg
Quand aux présents que les rois mages auraient fait à l'enfant, ils seraient actuellement conservés au Monastère Saint paul du Mont Athos, dans un reliquaire en or du 15ème siècle.
2320797907_0a0d25fb7d.jpg
Monastère Saint Paul au Mont Athos
La visite des rois mages est célébrée à la date du 6 janvier, jour de l'Epiphanie.
Ce jour là, dans plusieurs pays d'Europe, on partage la galette des rois.
galette-des-rois-aux-pommes.jpg
S'il vous reste encore une petite place après les agapes des jours de fête, servez vous ....
En Finlande on raconte que le quatrième roi mage est le père Noël, qui offre des cadeaux aux enfants, car trop au nord de la planète pour voir l'étoile du berger à l'époque, il n'aurait jamais atteint Bethléem.
En Espagne ce sont également les rois mages qui apportent les cadeaux aux enfants.
mantegna-rois-mages-adoration.jpg
Dans la tradition iconographique, Gaspard, aux traits asiatiques offre l'encens. Melchior représenté comme un vieillard blanc et barbu, l'or. Balthazar , à la peau noire, la myrrhe.
Je vais arrêter là ma chronique sur les rois mages.
(Aidée par Wikipédia)
Rois_mages.jpg
Bonne soirée, mes amis et à demain pour d'autres aventures.

22/06/2009

" Boris Vian "

Qui ne connait pas " Boris Vian "

untitled.jpg
Moi en tous cas je ne le connais que grace aux textes de chansons qu'il a écrit, alors je vais découvrir avec vous.
Pourquoi cett note, car aujourd'hui est le 50ème anniversaire de sa mort.
son Autobiographie


Cette biographie est tirée du livre "Boris VIAN En verve" édition HORA.




Je suis né par hasard, le 10 mars 1920 à la porte d'une Maternité, fermée pour cause de grève sur le tas. Ma mère, enceinte des oeuvres de Paul CLAUDEL ( c'est depuis ce temps-là que je ne peux plus le blairer ), en était au treizième mois et ne pouvait attendre le Concordat. Un saint homme de prêtre qui passait par là me ramassa et me reposa : j'étais effectivement très laid ( de cette époque date cependant ma goupillonophobie bien connue ). Par bonheur, une louve affamé, et qui venait de donner le jour à Pierre HERVE ( j'ai donc exactement le même âge que lui, ce qui est en parfait accord avec les théories d'Einstein relatives à la simultanéité ), me prit sous son élytre et me donna à boire. Je grandis en force et en sagesse, mais je restais toujours aussi laid quoique orné d'un système pileux discontinu, mais toujours très développé. En fait, j'avait la tête de la Victoire de Samothrace.

A sept ans, j'entrais à l'Ecole Centrale, et j'en ressortis trois ans plus tard, en 1942, complètement affolé par l'hydrodynamisme du cours de Monsieur BERGERON. Je ne prévoyais pas, à ce moment-là, que douze ans après, en 1946...Mais n'anticipons pas.

En 1938, j'abordais l'étude de la trompinette bonbon, et je commencais à jouer Armstrong, mais j'abandonnai vite, afin de ne pas priver de son gagne-pain : en raison des préjugés raciaux, j'étais trop nettement avantagé par un teint vert d'un effet gracieux.

En 1941, le 18 avril, exactement, je rencontrai le fameux Claude ABADIE, actuel directeur de la Compagnie de Suez, membre éminent de la Synarchie, et joueur de clarinette. Il me prit sous son abatis, et, grâce à notre féconde collaboration, l'orchestre Claude ABADIE remporta, en 1945, en dépit de la présence, dans ses rangs, de l'indésirable Claude Léon, fumeur d'opium sans vergogne et assassin à ses moments perdus ( il prétend être, en réalité, un justicier ), divers championnats internationaux.

Le plus clair de mon temps,
je le passe à l'obscurcir.
Tout d'un coup, ma physionomie se transforma, et je me mis à ressemblé à Boris VIAN, d'où mon nom. Sans entrer dans les détails, je vous signale qu'à une époque indéterminée de vie, je restai trois ans et demi à l'Association française de Normalisation, détruite depuis par un incendie allumé par les soins de Jacques LEMARCHAND, dissimulé entre deux parenthèses.

Raymond QUENEAU me rencontra à la pêche à la ligne, que je ne pratique pas, et , séduit par mon drive, me proposa un galop d'essai. Ce que je fis. Le reste appartient à l'histoire. J'ai un mètre quatre-vingt-six pieds nus, je pèse assez lourd, et je place avant tout les oeuvres d'Alfred JARRY, la fornication, Un Rude Hiver et mon épouse bien aimée. Je n'oublie pas, mais venant ensuite, la musique de la Nouvelle-Orléans, Duke ELLIGTON, Lana TURNER, Ann SHERIDAN, les symphonies du commodore, W. SPOTLIGHT pour double cloche et pétrolette d'harmonie, la peinture à l'huile que je pratique avec un bonheur rare, la moustache de mon vénéré Jean ROUSTAND, les filles du Jazz-Club-Universitaire ( surtout une blonde en robe vert... Mais n'insistons pas ), le two-beat ( ceci n'est pas une allusion sexuelle ) , et la mère de Chaput. Je déteste Paul CLADEUL ( je l'ai déjà dit, mais c'est agréable à dire, et c'est pour ca que je n'ai jamais rien lu de lui ) , le grand Meaulnes, Alain ( pas mon frère qui est un type completement fou ), Péguy, le violon de jazz tel que le pratiquent les français, les oeuvres d'imagination, les mensonges et les appareils petit format, Ivan le Terrible, Léonard FATHER, Edgard JACKSON,Le Dictateur, Dumont d'Urville, Monseigneur Suhard, le pape ; Bardotin, je l'aime bien. J'aime pas non plus les poitrines plates ( pour les femmes ) , les endives, la merde, sauf quand elles sont bien accommodées. Je cherche un appartement de cinq pièces, tout confort. J'ai eu une vie mouvementée, mais je suis prêt à recommencer.

Boris VIAN.

vian4.jpg
L'incontournable chanson de Boris Vian
oiseaux.jpg
Le déserteur
Il écrivit le texte de nombreuses chansons, mais il y a tant à dire que je m'arrêterai sur cette chanson là, qui est incontournable.
Le jazz de Boris Vian
"Jazz" est une dénomination réductrice de ce qu'a été l'oeuvre "sonore" de Boris VIAN.
Car tout y passe : berceuses, blues, calypsos, javas, messes, polkas, rock and rolls, tangos, valses !
Le jazz était le moteur principal de ses chansons.
boris2.jpg
Ses livres :

L’Ecume des jours

de Boris Vian

Colin vit seul dans un étrange pays. Jusqu'au jour où il rencontre Chloé. Du cuisinier de génie qui pousse le feu sous les marmites pour gagner de la place, au 'pianococktail' mal accordé, à Chloé, victime d'un nénuphar, on suit Colin dans sa quête d'amour à l'intérieur d'un monde absurde et pourtant si familier.

9782253122128.jpg

J’irai cracher sur vos tombes

de Boris Vian

Lee Anderson s'installe à Buckton, une petite ville du sud des Etats-Unis. Il veut être, et s'intègre facilement, malgré sa peau légèrement métissée (Anderson a un père noir et une mère blanche). Contrairement à lui, ses frères ont la peau [...]

2267011646.jpg
Ils ont chanté Boris Vian
s reggiani.jpg
h salvador.jpg
Un poême de Boris Vian
Le temps de vivre (poème de Boris Vian)

Le temps de vivre

Il a dévalé la colline
Ses pieds faisaient rouler des pierres
Là-haut entre les quatre murs
La sirène chantait sans joie

Il respirait l'odeur des arbres
Avec son corps comme une forge
La lumière l'accompagnait
Et lui faisait danser son ombre

Pourvu qu'ils me laissent le temps
Il sautait a travers les herbes
Il a cueilli deux feuilles jaunes
Gorgées de sève et de soleil

Les canons d'acier bleu crachaient
Des courtes flammes de feu sec
Pourvu qu'ils me laissent le temps
Il est arrivé près de l'eau

Il y a plongé son visage
Il riait de joie il a bu
Pourvu qu'ils me laissent le temps
Il s'est relevé pour sauter

Pourvu qu'ils me laissent le temps
Une abeille de cuivre chaud
L'a foudroyé sur l'autre rive
Le sang et l'eau se sont mêlés

Il avait eu le temps de voir
Le temps de boire à ce ruisseau
Le temps de porter à sa bouche
Deux feuilles gorgées de soleil

Le temps de rire aux assassins
Le temps d'atteindre l'autre rive
Le temps de courir vers la femme
Il avait eu le temps de vivre

© Boris Vian (1920 - 1959)
et
Pourquoi je vis.
Pourquoi que je vis
Pour la jambe jaune
D’une femme blonde
Appuyée au mur
Sous le plein soleil
Pour la voile ronde
D’un pointu du port
Pour l’ombre des stores
Le café glacé
Qu’on boit dans un tube
Pour toucher le sable
Voir le fond de l’eau
Qui devient si bleu
Qui descend si bas
Avec les poissons
Les calmes poissons
Ils paissent le fond
Volent au-dessus
Des algues cheveux
Comme zoizeaux lents
Comme zoizeaux bleus
Pourquoi que je vis
Parce que c’est joli
Boris Vian
boris4.jpg
je crois que je vais m'arrêter là, car faire un résumé de la vie et surtout de toute la carrière de Boris Vian est ardu.
Que reste t-il de nos amours
Boris Vian et Claude Luther
Je rajoute une surprise envoyée par Fanfan, pour compléter ma note - une version par son voisin - de la chanson :
On est pas là pour se faire engueuler ...



 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique