logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/02/2013

" Notre Dame De Paris"

Cette note est en hommage à cette grande dame qui fête ses 850 ans, cette année.

16 mars 2007108.JPG

Pourquoi Notre Dame ?

Pourquoi les cathédrales gothiques - dont celle de Paris - sont-elles soudain dédiées à Marie, qui avait été proclamée Mère de Dieu, dès le concile d'Ephèse en 431 ?

Paris 047.JPG

Etonnant mécanisme que cette popularisation de la Vierge dont la lithurgie romane s'était assez peu souciée.

Non seulement les nouvelles églises épiscopales lui sont majoritairement consacrées, mais voit -on encore les penseurs de l'époque (Saint Bernard, Saint Bonaventure, Albert Le Grand) réévaluer son rôle et le peuple célèbrer son culte tous les jours, Marie devenant tout à la fois emblème du monde, de l'église et du royaume des cieux.

Paris 002.JPG

C'est dans ce contexte particulier que Maurice de Sully décide en 1160 de doter Paris d'une nouvelle Cathédrale, consacrée en 1182.

Au coeur du processus totalisant qui caractérise Notre Dame, la figure de Marie reste préeminente, notamment sur les portail de la façade occidentale.

 

DSCN2900.JPG

A droite, Dormition et Couronnement attestent l'humanité de la mère de Dieu, au Centre le Jugement dernier la voit plaider pour les pécheurs ; à gauche enfin au portail de Sainte Anne, la pose altière et l'aisance gestuelle de la vierge en majesté, l'Enfant au bras, nuancent de vérité naturaliste le nouvel humanisme glorifié ailleurs, en termes abstraits par l'architecture.

Extérieurement, le chevet de Notre Dame surgit de sa forêt d'arcs-boutants vers des cieux dont la direction est matérialisée par la flèche élancée de la croisée.

DSCF0370.JPG

Mais c'est vu de son flanc sud que le temple chrétien apparait dans toute son ampleur, d'une harmonie presque surnaturelle ; c'est à Pierre de Montreuil que l'on doit notamment, en accord avec l'esthétique nouvelle, la dynamique de la grande rose.

Paris 21 avril 07 034.jpg

A l'intérieur, la voute sexpartite culmine à 33 mêtres, au dessus des fenêtres hautes, de la tribune en baie triple et des grandes arcades ; car l'élévation initiale à 4 niveaux n'est plus visible que dans la première travée reconstituée par Viollet le Duc au 19ème siècle

Paris 21 avril 07 058.jpg

Paris : La force du Symbole

Paris 21 avril 07 049.jpg

Du parvis de l'édifice, un seul regard suffit pour embrasser la grande façade, inscrite dans le dessin général d'un carré approximatif (43 m de hauteur et 41 m de largeur) d'où surgissent les deux tours qui culminent à 69 mêtres.

Même aux yeux les moins avertis, la force médiévale du symbole trinitaire s'impose : horizontalement, les 3 zones des profonds portails, de vastes bies et les hautes tours rythment l'édifice dont les trois grandes bandes verticales s'inscrivent dans le prolongement des portails couronnée par la galerie des rois de l'Apocalypse.

Profondément ébrasés, ces portails d'une grnde solennité ouvrent chacun sur l'intérieur par deux battants situés de part et d'autre d'un trumeau orné d'une statue.

DSCN2888.JPG

A gauche, le portail Saint Anne provient de la cathédrale ancienne.

Remonté au 13ème siècle sur la façade de la cathédrale gothique, il est dédié à la mère de la Vierge Marie, mais célèbre le culte de cette dernière qui est représentée ici en majesté entre quelques puissants du siècle (Maurice de Sully, Louis VII) et l'Enfant Jésus sur ses genoux.

Sa magnifique posture et le naturel de son attitude témoignent des progrès de la facture gothique en matière sculpturale, et particulièrement de son nouvel humanisme.

DSCN2904.JPG

Au portail central, c'est le Jugement dernier qui est à l'honneur, Marie intercédant en faveur des pécheurs ; remanié dès 1240 et au 19ème siècle, ce prtail frappe par son rythme dynamique.

En position centrale, le Christ est celui de la Parousie, c'est à dire de son retour glorieux.

Les mains écartées, il montre les stigmates de son martyre ; l'un des anges qui l'entourent porte la lance et les clous, l'autre la croix du sacrifice.

Marie et Jean sont agenouillés de part et d'autre.

Dans les compartiments inférieurs, sont superposés la réssurection des morts et le partage des élus et des damnés.

Paris 21 avril 07 048.jpg

A l'étage supérieur, la merveilleuse rose centrele ouvre le mur, laissant pénétrer la lumière sacralisée par les somptueux vitraux

DSCN2894.JPG

On en retrouve la forme dans les motifs trilobés des écoinçons, au dessus des 2 baies latérales qui complètent cette disposition régulière.

Entre la rose et les tours, la galerie ajourée, chef d'oeuvre d'élégance légère, séduit par la grace de ses colonnettes et le décor raffiné des arcs créant des effets de transparence.

Paris 21 avril 07 047 - Copie.jpg

Quand aux tours privées des flèches initialement prévues, elles multiplient les motifs décoratifs qui provoquent des effets de lumières et mettent en valeur la beauté de la pierre.

DSCF0313.JPG

Courant au dessus des portails la galerie des rois de Juda avait déjà frappé l'imagination du Jeune Victor Hugo.

Paris 21 avril 07 045.jpg

Chantant

" Le cordon brodé et dentelé des vingt huit niches royales, l'immense rosace centrale flanquée de ses deux fenêtres latérales qui se développent à l'oeil, en foule et sans trouble, avec leurs innombrables détails de statuaire, de sculpture et de ciselure, ralliés puissamment à la tranquille grandeur de l'ensemble "

DSCN2886.JPG

----

Paris 21 avril 07 060.jpg

Rosace Nord

(Scènes de l'Ancien Testament)

Triomphe de l'idée sur la matière, l'évidement entre les supports permet aux architectes la mise en place de gigantesques verrières colorées, d'une varièté dhromatique infinie, mouvante comme la lumière diurne.

DSCF0343.JPG

D'une solidité à toute épreuve, elles doivent résister aux plus violentes rafales de vent ; ainsi l'artiste et l'ingénieur se fondent-ils en une seule personne,; celle du maitre d'oeuvre, assisté par les maçons et les verriers.

Paris 21 avril 07 104.jpg

Le chevet de Notre Dame, enfin, est aujourd'hui implanté dans un agréable jardin moderne d'où il semble surgir avec ses formes élancées vers le ciel dont la direction est matérialisée par la flèche élancée de la croisée, pinacle du grand édifice.

Paris 21 avril 07 105.jpg


"oeuvre colossale d'un homme et d'un peuple"

(Victor Hugo)

-----

Textes tirés du larousse des cathédrales de Gérard Denizeau

Un livre magnifique offert il y a quelques années à l'occasion de Noël par mon fils.

à  suivre un diaporama fait avec le reste de mes photos.

 

bonjour-fleur1.gif

 

anita.jpg

Commentaires

Récemment, il y a eu un reportage dans Racines et des ailes, qui présentait cette grande et vieille dame. L'arrivée de ses nouvelles cloches, qui n'a pas passé inaperçues.

Il fait frisquet et il neigeotte.

Bious.

Écrit par : judith | 23/02/2013

Elle est magnifique et très imposante, c'est un véritable chef d'oeuvre.Ce n'est pas de nos jours que l'on construirait une telle splendeur.
Ici il souffle un vent glacial et après des journées presque printanières le froid nous surprend désagréablement,espérons que ça fait partie des dernières offensives de l'hiver. Bonne soirée. Monique Ruiz

Écrit par : Monique Ruiz | 23/02/2013

J'ai quitté Paris voici un peu plus de trois ans. Je ne regrette rien sauf les monuments de Paris. Ici, en Vendée tout y est plus calme, serein.
Très belles photos, félicitation
Lylou

Écrit par : lylou | 23/02/2013

la visite est terminée et nous avons presque tout vu.

merci à la guide pour ses explications

Dominique

Écrit par : papydompointcom | 23/02/2013

Merci pour cette belle note avec photos et explications .Je vais en rêver et m'imaginer que je suis en ces lieux ,entrain de faire cette découverte .
Quelle merveille . elle porte bien ses 850 ans .
Merci Anita , bon dimanche . bises . huguette

Écrit par : macary huguette | 23/02/2013

Il vaut mieux avoir les détails en photos comme tu le fais. La regarder de loin, c'est très bien. L'approcher devient un calvaire. Trop de monde. Où alors, bien choisir son jour et son heure.
Il n'en reste pas moins que son histoire est passionnante, que c'est une merveille qui a servi de modèle a bien d'autres constructions religieuses et autres.
Les nouvelles cloches seront bientôt en place et Paris va les entendre résonner. Ce sera émouvant pour les parisiens.
Bon dimanche
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 24/02/2013

Merci ! pour cette visite virtuelle magnifique...nous avons un bon photographe ...
j'y suis allée , il y a peu de temps, mais, pour ceux qui ne peuvent se déplacer, tu nous apporte le rêve à la réalité !
Bonne fin de soirée !

Écrit par : Marie-Thérèse | 24/02/2013

Hello Anita,
Joli reportage bien détaillé à l'occasion des 850 ans de cette superbe cathédrale que j'ai eu la chance de pouvoir souvent visiter et admirer dans ma jeunesse habitant en région parisienne, je l'ai aussi fait découvrir à mes enfants lors de nos visites dans la capitale.
Superbe monument, que de gens sont passés l'admirer et ont prié en ces lieux en 850 années.
Amitiés
Janie

Écrit par : Janie Bataille | 26/02/2013

Merci pour cette visite fort complète de ce vaisseau de pierre. On ne se lasse pas de le contempler et de l’admirer. J'avoue être sais par la majesté de cette cathédrale et le finesse des détails. On sent que les sculpteurs, maçons et carriers y ont mis tout leur savoir.

Bises

Christian

Écrit par : Christian | 26/02/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique