logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/01/2011

" La médiathèque du Mans réveille le souvenir de Pierre Reverdy"

Pierre Reverdy

 

reverdy3.jpg

(1889 - 1960)

A laissé une fort respectacle oeuvre poétique

Une expo à la

 

Médiathèque_Louis_Aragon.jpg

Médiathèque Louis Aragon du mans

En hommage à un poête injustement méconnu, en l'occurence Pierre Reverdy.

Au terme de 36 années traversées à l'ombre de l'Abbaye de Solesmes, il s'est éteint il y a un demi siècle.

-

Temps couvert

 

Je suis au milieu d’un nuage

de neige

ou de fumée

L’éclat du jour fait son tapage

la fenêtre en battant

ouvre le mur du coin

la paupière assoupie

et l’œil déjà baissé

Plus loin

sur le détour où aurait dû tomber

le grand vent qui passait

en roulant l’atmosphère

la neige et la fumée

Quelques grains de soleil

et le poids de la terre

à peine soulevée

-

Né à Narbonne en 1889, ce fils de vigneron est devenu "Ami des Arts"., ne s'est pas cantonné à la composition de poésie, car il a été

"Un de ceux qui ont le plus réfléchi sur le sens et les moyens de la création artistique"

C'est pourquoi cette exposition s'appelle

" L'oeil et la main"

 

Reverdy.jpg

 

Il arrive à Paris en octobre 1910. À Montmartre, au célèbre Bateau-Lavoir, il rencontre ses premiers amis : Guillaume Apollinaire, Max Jacob, Louis Aragon, André Breton, Philippe Soupault et Tristan Tzara.

Pendant seize ans il vit pour créer des livres. Ses compagnons sont Pablo Picasso, Georges Braque, Henri Matisse. Toutes ces années sont liées de près ou de loin à l'essor du surréalisme, dont il est l'un des inspirateurs. Sa conception de l'image poétique a en particulier une grande influence sur le jeune Breton et sa théorisation du mouvement surréaliste.

 

spart23.jpg

photo: Gilberte Brassai

Haut - de gauche à droite: Jacques Lacan, Cecile Eluard, Pierre Reverdy, Louis Leiris, Pablo Picasso, Fanie de Campan, Valentine Hugo, Simone de Beauvoir, Brassai
En bas: Jean-Paul Sartre, Albert Camus, Michel Leiris, Jean Abier

Au début des années 20, il fut l'amant de gabrielle Chanel.

(C'est en lisant la biographie de cette dernière, que j'ai entendu parler de lui)

-

En 1926, il choisit Dieu et se retire près de l'abbaye de Solesmes, il a alors 37 ans, il y reste jusqu'à sa mort, à 71 ans en 1960. Là sont nés ses plus beaux recueils, tels Sources du vent, Ferraille, Le Chant des morts. Reverdy est un mystique de la poésie, son approche du réel fait penser aux images des cathédrales, à ce foisonnement, cette débauche de formes pour exprimer l'élan mystique des constructeurs.

 

475px-Amedeo_Modigliani,_Pierre_Riverdy,_1915.jpg

Portrait de Pierre Reverdy par Modigliani (1915)


Le temps et moi

Dans le sous-sol le plus secret de ma détresse

Où le vice a reçu la trempe de la mort

je redonne le ton au disque

Le refrain à la vie

Un terme à mon remords

Dans le cercle sans horizon où se lamente la nature

Si la chaleur qui passe du sang à ton esprit

Tu pouvais suivre la mesure

En te hâtant sans bruit au tournant de la peur

Tout ce qu'on m'a repris des roues de la poitrine

Cette montre qui sonne l'heure sans arrêt

Et l'amère lueur qui coulait goutte à goutte

Entre la main et l'œil

Le chemin de la peau

La débâcle au bruit sec de la glace légère qui se brise au réveil

Je vais plus loin la main tendue au mouvement inconscient de la pendule

Une curiosité perçante au fond du cœur

Et pour toi dans la tempe le bruit sourd qui ondule

Des lièvres du péché à l'haleine des fleurs

Va-et-vient lumineux

Ressac de la fatigue

Goutte à goutte le temps creuse ta pierre nue

Poitrine ravinée par l'acier des minutes

Et la main dans le dos qui pousse à l'inconnu

 

Reverdy.jpg

La repasseuse

Autrefois ses mains faisaient des taches roses sur le linge éclatant qu’elle repassait. Mais dans la boutique où le poêle est trop rouge son sang s’est peu à peu évaporé. Elle devient de plus en plus blanche et dans la vapeur qui monte on la distingue à peine au milieu des vagues luisantes des dentelles.

Ses cheveux blonds forment dans l’air des boucles de rayons et le fer continue sa route en soulevant du linge des nuages – et autour de la table son âme qui résiste encore, son âme de repasseuse court et plie le linge en fredonnant une chanson – sans que personne y prenne garde.

reverdycouv.jpg

-

Je vous souhaite un bon lundi

 

DSCN6737.JPG
Anita


 

Commentaires

Coucou Anita !
C'est vrai je ne le connais pas ce poète . C'est étrange cette envie d'aller chez les frères dans une abbaye finir sa vie
il a eu le temps d'y faire de belles poésies sur le temps et lui . C'est bien d'en parler cela le fait revivre pour un instant .
La ville du Mans est culturelle entre le vécu au temps des rois dans la ville et l'art dans toutes ses formes , ça bouge ...
Ici le brouillard a remplacé le soleil , zut ! Bon lundi gros bizoux des Comtois , Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 17/01/2011

" Le temps couvert " est de saison.!
Ses poèsies nostalgiques nous portent à méditer !
Il avait côtoyé beaucoup d'artistes , écrivains et peintres , et il s'est retiré du monde pour y chercher la sèrènité .
Il a dù la trouver en écrivant .
Merci Anita , tu nous fais découvrir tous les jours de nouvelles choses . Bon après-midi , merci de tes visites amicales . Bises huguette

Écrit par : macary huguette | 17/01/2011

Bonjour Anita !

Je suis comme Françoise , je ne le connais pas non plus!
J'aime bien la repasseuse .
Soleil et nuage aujourd'hui.
Bonne après midi
Bisous de nous deux

Écrit par : Anne-Marie | 17/01/2011

Je ne connais pas ses oeuvres, mais les médiathèques sont là pour découvrir.

Journée avec mi soleil mi nuages.

Bises.

Écrit par : judith | 17/01/2011

Bon pour maintenant bon mardi!

dominique

Écrit par : papydompointcom | 17/01/2011

En ces temps agités, nous avons besoin de poètes et de philosophes, plus que de banquiers, de traders et de politiques.

Quand je vois la qualité des personnes réunies sur la photo, je me demande si aujourd'hui, une telle densité serait possible. De Picasso à Sartre avec Breton, Simone de Beauvoir, Eluard, Lacan et les autres.

J'avoue ne pas connaitre assez cet homme que j'ai effleuré, ne prenant pas le temps de m'y attarder.

Christian

Écrit par : Christian | 18/01/2011

Coucou du matin Anita !
Bonne journée avec tes enfants à la campagne et
gros bizoux de nous deux , ici temps gris ,
Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 18/01/2011

Vaguement entendu ce nom-là, sûrement lorsque l'on cite les surréalistes, mais sans plus.
Merci de nous l'avoir fait mieux connaître.

Bonne journée,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 18/01/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique