logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/10/2010

" Les Invalides .... suite"

Aujourd'hui continuons notre visite des Invalides avec

La Cathédrale Saint Louis

Cathédrale st louis rp.jpg
Ouverte au centre de la cour en arrière des galeries, cette partie de l'édifice,  érigée entre 1676 et 1678 et aujourd'hui désignée sous le nom de cathédrale Saint Louis, correspondait au choeur de l'église, originellement destiné aux pensionnaires
Son architecture présente une seule nef, dépourvue de transept, est recouverte d'une voute scandée d'arcs doubleaux et complètée d'une suite de tribunes latérales.
DSCN7598.JPG
le buffet d'orgue réalisé au 17ème siècle était adapté aux cérémonies d'antan.
L'Eglise du dome
DSCN7588.JPG
Les sources architecturales de l'église du dôme, complexes, résultent des projets éléborés par françois Mansart, grand oncle de Jules Hardouin Mansart, pour la construction d'un mausolée des bourbons adossé à la basilique Saint Denis.
Cet édifice reprenait l'ordonnance des églises à dôme précédemment adaptée par ce dernier, à Paris, à l'église de la visitation et au Val de Grace.
DSCN7581.JPG
Déco au sommet de l'autel
Le plan épouse une frome de croix grecque recouverte d'une coupole sur tambour prenant appui sur quatres massifs architecturaux percés pour faciliter l'accès aux chapelles d'angle.
En raison d'aléas financiers qui ralentirent le chantier, la maçonnerie du dôme ne fut achevée qu'en 1690.
Les dimensions de l'élévation du dôme - 101 metres, longtemps le monument le plus élevé de Paris - sont excetionnelles.
Le lanternon et sa flèche recouverte de fleurs de lys reposent sur le dôme partagé  en registres ornés de trophées de plomb doré évoquant l'empire romain,l'empire turc et la maison d'Autriche.
En dessous, l'avant corps détache, en superposition les deux ordres de ses colonnes doriques et corinthiennes.
La plupart des statues ont disparu. Subsistent cependant, dans les niches Saint Louis et Saint Charlemagne, les héros et saints de la dynastie.
En 1989, furent reconstituées aux angles du lanternon les statues en plomb doré des 4 vertus théologales.
DSCN7559 - Copie.JPG
Le décor intérieur du dôme
DSCN7575.JPG
Le décor intérieur du dôme se partage en deux programmes, scuptural et pictural.
Réalisée par Charles de la Fosse, également auteur des 4 grands pendentifs figurant les évangélistes, la composition au coeur dela coupole supérieure célèbre l'alliance de Dieu et de la monarchie des bourbons ; éccairée par l'artifice d'une seconde coupole tronquée, ouverte en son centre et invisible depuis le sol, elle est cernée par la représentation des douze apôtres par Jean Jouvenet.
DSCN7585.JPG
Les coupoles des chapelles latérales , dues aux Boulogne, à Michel II Corneille et à Gabriel Doyen, relatent les épisodes de la vie des pères de l'église.
Les voutes entre les deux églises sous le vocable de la Sainte Trinité et de l'Assomption de la Vierge sont l'oeuvre  de Noël Goypel.
scupture dome rp.jpg
Le programme sculptural conçu par Girardon, également inspiré par la thématique monarchique, se déploie sur des trumeaux sulptés d'anges  et des médaillons figurant les rois de France.
participent du décor des colonnes jumelées soutenant les tribunes en appliques.
Le remarquable pavement au sol, une marquetterie de marbres de couleurs, insèrent entre ses compositions géométriques les symboles de la monarchie et les monogrammes du roi.
DSCN7616.JPG
Je m'arrête là pour aujourd'hui.
La prochaine fois, je vous parlerai de la crypte et du tombeau de l'empereur.
Bonne journée
DSCN7579.JPG
Anita
(Photos perso, pas faciles avec la hauteur des lieux)

Commentaires

Magnifique, tu as eu un accès formidable pour avoir l'extérieur du dôme aussi netttement.
Une idée de visite que tu me donnes-là. Moi, je ne faisais que passer devant les canons de la cour en allant travailler, il y a bien longtemps.
Les portes ouvrants sur la nef ressemblent à de la broderie.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 07/10/2010

Oh lala ! Anita j'étais vraiment, moi aussi, à l'intérieur de la cathédrale Saint-Louis. Somptueux ! ils travaillent vraiment dans la dentelle ces hommes de l'ART. bises de miche

Écrit par : miche | 07/10/2010

C'est vraiment tres beau
Je les avais visité il y a tres longtemps et il y a beaucoup de choses tres belles que j'avais oublièes
Un régal des yeux devant les merveilles que les hommes sont capables de réaliser quand ils n'ont pas l'idée de se faire la guerre
Douce soirée Bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 07/10/2010

Magnifique !
c'est le temps des cathédrales en ce moment, et on n'y entends sonner orgues, cloches et carillons...

bonne soirée !

Écrit par : Marie-Thérèse | 07/10/2010

Je suis allée aux invalides qu'une seule fois et je n'avais pas remarqué tous ces beaux décors que tu nous offres .je me souviens vaguement du Musée ,et du tombeau de Napoléon avec un de ses chapeaux .
Pas d'appareil de photos à l'époque pour essayer de garder quelques souvenirs .Seule la mémoire nous rappelait ce qui nous avait intéressé ...
Toi tu es une spécialiste , un vrai reporter, merci et à demain pour la suite .
Bises . huguette .

Écrit par : macary huguette | 07/10/2010

Coucou du soir !
C'est luxueux la décoration , le travail d'art a dû coûté bonbon dis donc ...
Mais c'est magnifique , la coupole a couper le souffle .
Beau reportage dans la cathédrale St Louis des invalides .
Bonne soirée gros bizoux de nous Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 07/10/2010

Bonjour Anita,

Tu as du passer quelques heures à préparer et rédiger cette note. On voit que tu y as pensé dès le début de la visite par le choix des photos.

Même si certaines n'ont pas la netteté que tu aurais souhaité, elles sont indispensables pour suivre toutes tes explications. Je ne les retiendrai pas toutes, même avec l'application avec laquelle je les ai lues. Saint Charlemagne ? Je ne savais pas que cet empereur avait été sanctifié.
Je me suis arrêté sur l'autel aux cierges démesurés, aux piliers de marbre torsadés, surpris de voir que les drapeaux avaient disparus ! Ce n'est qu'ensuite que j'ai réalisé que les deux autels sont dos à dos, séparés par cette immense verrière.


Au sommet de l'autel de Saint Louis, au S et L enchevêtrés, j'ai cru reconnaitre dans les fleurs le bleuet et l'iris, mais pas de fleur de lys, la fleur de Louys pourtant. .

Merci pour cette belle note qui m'a tenu attentif un long moment !

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 08/10/2010

quelle belle note instructive . Une belle révision de l'histoire de France . Tes photos sont superbes, tu as su nous interpeler sur l'essentiel , c'est formidable . merci et ... à suivre
bonne jourée

Écrit par : michka | 08/10/2010

Une note encore magnifique par la beauté des photos, toutes les couleurs sont présentes, quelle majesté dans ces lieux du patrimoine.


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 08/10/2010

tu es douée pour les photos ! et les explications qui vont avec !!!
un vrai prof d'histoire .... Merci
bisou

Écrit par : Marylène | 17/10/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique