logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/09/2010

" Champagné " - suite ...

qrsbhhg8.gif

Enfin après une journée de galère .....

 

Je peux enfin faire paraître ma note.

J'espère que ce ne sera pas comme ça tous les jours.

Car je crois que je vais perdre patience.

Allez espérons que demain ....... sera un autre jour

------------

 

Nous retournons à Champagné pour la visite de l'Ancien Prieuré

DSCN7406.JPG
Au 11 et 12ème siècles, la famille d'Auvours possédait la seigneurie de Champagné.
Guy d'Auvours, retenant pour lui une partie de la dime, fit donation de la "maison forte" - c'est à dire construite en pierres -, située à l'entrée du Gué sur l'Huisne, à Jacquelin d'Auvours.
En 1096 Jacquelin d'Auvours, la transmit aux moines de Saint Vincent et de Saint laurent du Mans.
Sous l'épiscopat  d'Hoël, l'abbé Renout ou Rannulfe, fonda sur l'emplacement de cette "maison forte", le prieuré Saint Désiré, patron de la paroisse.
DSCN7405.JPG
Il reçut, peu après d'un certain Edmond, la donation d'une place, en contrebas de l'église  pour y faire un bourg.
Dans les premieères années du 12ème siècle, vers 1102, un certain Gosbert Boschet, revendique la possession de l'église et du prieuré.
Fait-il partie de la famille d'Auvours ? Ce n'est pas certain.
En tous les cas il menait une lutte d'intérêt avec elle.
DSCN7412.JPG
Son instalation dans un chateau de bois, au dessus de Réveillon, qui garde tous les aspects d'une motte féodale, lui permettait de surveiller l'huisne, mais également les routes venant d'Alençon et de Paris, ainsi que les marchands et les voyageurs.
Le tribunal des Comtes du Maine ainsi que les tribunaux ecclésiastiques contraindront rapidement Gosbert Boschet à reconnaitre la donation aux moines en 1096.
Cette contrainte n'allat pas sans lutte, ça qui explique les vestiges de fortifications visibles dans quelques maisons du village.
DSCN7411.JPG
La vie du village s'organise peu à peu.
Les quelques moines vivant au Prieuré se chargent de l'entretien du Gué sur l'Huisne, ainsi que du passage nommé "Les Chaussées".
Un péage octroie le droit de franchir le Gué.
Le 16ème siècle verra la suppession du Gué.
DSCN7404.JPG
Le Prieuré conserve ses deux tourelles et ses baies à meneaux.
Les moines y vivaient.
Ils cuisaient le pain pour les habitants du bourg dans une maison aux environs qu'on appelait la "maison au four banal".
A partir de 1712, des fermiers généraux vivront dans le Prieuré.
Le dernier Mathurin Jeudon, administra la commune en tant que 3ème maire de Champagné.
DSCN7409.JPG
Jusqu'en 1763, le Prieuré, Saint Désiré gardera un abbé titulaire.
Pendant la révolution, Mathurin Jeudon, maire de Champagné l'occupa.
Vendu en tant que bien national le 21 mai 1791 pour la famille de Caillau (seigneur d'Auvours), puis à Monsieur et Madame Guépin-Chaudron en 1863, dans lequel acte, le pré s'appelle "l'ile du Guéribat".
Le prieuré, restera par héritage, dans la même famille jusqu'à ce jour.
DSCN7414.JPG
Pour descendre au Moulin et au Prieuré on emprunte la rue de l'Abbé Paris qui porte ce nom depuis 1938.
En effet c'est lui qui réglementa en 1818, la procession des rameaux et rénova la fête des Lances.
DSCN7416.JPG
Si vous voulez avoir un aperçu de ce qu'est la fêtes des Lances, regardez cette vidéo.

Sur ma prochaine note, je vous parlerai du moulin.

Bon dimanche

DSCN7397.JPG
Anita

Commentaires

Impossible aujourd'hui d'ouvrir une note.
Intéressant l'histoire des lanciers.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 27/09/2010

même remarque chez moi, pas grave

Ô gué ! gai, vive la rose!
bonne semaine, on repart pour de nouvelles aventures
Fanfan

Écrit par : framboisine | 27/09/2010

Coucou Anita !

C'est laborieux chez certains à ce que je vois et C'est le parcours du combattants pour y faire une note .
Les hortensias bleus sont encore magnifiques et le prieuré on dirait qu'il a le toit bleuté , cela doit être le ciel bleu qui reflète .
Et le banc , il attend Gigi pour accueillir son fessier , hi ! Ici le soleil fait le timide et il fait froid , il a même neigé dans le haut-Doubs .

Bon lundi gros bizoux de nous ,
Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 27/09/2010

Merci pour ces belles photos c'est magnifique continuez.

Écrit par : location voiture le mans | 27/09/2010

Merci pour ces photos géantes et bien commentées .Tu as profité de l'ouverture sur ta note pour y mettre le paquet !Je ne peux en faire autant , il n'y a pas de prieuré dans ma région ...Par contre des bancs blancs il y en a et j'y mettrais bien mon fessier , comme le dit si bien Fanfan la comtoise en parlant de celui de Gigi , elle m'a fait marrer .
, moi je suis la championne des ennuis techniques en ce moment .Pas de messagerie , elle semble bloquée , pas d'imprimante ni de scanner , ma fille en panne de son ordi ne peut ni téléphoner ni envoyer mails et photos de Tristan .
Mais j'ai eu la visite de nos amis de Châteauroux et ceci était bien agréable , nous nous revoyons demain . et ça remettra le moral au beau ....Bonne soirée Anita . bises de loubejac . huguette .

Écrit par : macary huguette | 27/09/2010

Bonjour Anita

Champagné : ce bourg a l’air bien calme, aussi calme que l’Huisne qui le traverse. Je me demande comment tu fais pour connaître le son des cloches quand l’église est fermée ! Les photos sont comme d’habitude te première qualité.

Amitiés

Christian

Écrit par : Christian | 01/10/2010

La vidéo de fête des lances reprise en 1820 m’a beaucoup plu. Du début à la fin, De l’église avec évangile des Rameaux au cimetière où le jeune Judas a l’air bien ennuyé de devoir arrêter le Christ pour 30 deniers

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 01/10/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique