logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/07/2010

" Le Chateau de la Guignardière"

Le Chateau de la Guignardière

ou

Chateau des Aventuriers.

DSCN5934.JPG
Construit vers 1555 pour le panetier du roi Henri II, Jean Girard " hault puissant seigneur  de Bazoges, Moricq et la Guignardière".
Le chateau reste,  malgré son inachèvement, l'une des oeuvres majeures de la Renaissance en Bas Poitou.
DSCN5950.JPG
Deux pavillons devaient encadrer le logis et se poursuivre en deux ailes en retour d'équerre.
Toitures d'ardoises à forte pente, architectures savantes des souches de cheminée soulignent l'élégance du Monument.
DSCN5967.JPG
En 1773, le comte S, du Chaffault date la travée du logis qu'il fait reconstruire.
DSCN5960.JPG
Au début du 19ème siècle, la Marquis de Saint Denys, passionné d'agronomie et d'élevage transforme le parc à l'anglaise et le plante d'arbres exotiques.
DSCN5959.JPG
 Il installe une station des haras ( dépot de saint Maixent) dans les écuries de la basse cour.
Le domaine de la Guignardière compte alors 239 personnes travaillant sur 21 fermes.
DSCN5943.JPG
Allez en entrons dans le chateau
Suivez le guide
DSCN5939.JPG
L'intérieur du chateau
(très peu de photos, celles que vous verrez sont d'internet, car comme dans beaucoup de chateaux, le clic clac est interdit)
03_chateau3_box.jpg
La Salle à Manger.
C'est dans cette pièce qu'Amédée de Trémont reçevait son illustre locataire : Georges Clémenceau.
A droite de la cheminée Renaissance, au dessus de la console  de la Princesse Maria Pia de Savoie, une importante tapisserie ,d' Audenarde du 15ème siècle représente la recontre des Rois Mages avec Hérode, épidode du Nouveau Testament précédant le massacre des Saints Innocents.
A gauche, une scène de la vie de César a été tissé à Aubusson au 17ème siècle.
D'amusantes assiettes à proverbes de Choisy, des étains brillants du 18ème siècle, ainsi que le service de table de Clemenceau de la Manufacture Royale de Nymphenburg garnissent le buffet.
Dans son cadre d'origine, le grand portrait en abbesse de Mademoiselle de Vermandois, petite fille de LOuis XIV, peint au 18ème siècle, a été placé à la Guignardière par le Marquis de Saint Denys dont le portrait, d'après LL Boilly, orne la cheminée.
03_chateau4_box.jpg
La chambre du roi
Afin de retenir la chaleur de son importante cheminée, les murs sont tendus de tapisserie en points de Hongrie, le lit est habillé de pentes, le sol couvert d'un tapis persan, l'armoire de boiserie accotée à la cheminée mitoyenne permettait de se dévétir au chaud.
Le paravent du 18ème siècle est orné de peintures allégoriques " Aux Quatres Saisons".
Dans sa polychromie d'origine, l'armoire à panneaux peints évoque thèmes profanes et religieux.
Extrait des psaumes, le cerf buvant à la source de la vie répond au renard et aux raisins de la fable.
Au Dieu Cronos régnant sur l'Olympe, dévorant ses enfants avant d'être supplanté par son fils Zeus s'oppose le verre de vin, dernière étape du travail de la vigne.
Placé au bord de l'entablement  dans un équilibre instable, sa représentation appartient au language symbolique des peintures de "vanités" moralisatices du 18ème siècle.
03_chateau1_box.jpg
Petit Salon Billard
Face à l'allée Renaissance, situé dans la partie du 18ème siècle, du chateau, le salon habillé en boisereis Louis XVI, s'organise autour du billard, sous le regard du Marquis de Puységur, Maréchal de France.
La paire de canapés et le secrétaire d'acajou sont d'époque Restauration ; la commode et la pendule datent du rène de Louis XVI, comme ces appliques en bronze doré à décor cynégétique : trompes de chasse, patte de cerf et étonnantes chimères à corps annelé, têtes de chameau et ailes de libélule...
Les toiles peintes par Nicolas Huillot au 18ème siècle évoquent l'environnement aquatique de la Guignardière.
03_chateau2_box.jpg
Grand Salon Bibliothèque
Un grand tapis à décor d'enroulements de feuilles d'acanthes et rosaces dirige notre regard vers la monumentale cheminée Renaissance, sans doute exécutée sur un dessin de Sébastiano Serlio.
L'importance des bibliothèques garnies d'ouvrages, consacrés aux lettres sciences, histoire et art militaire, cercles mondains ... et les nombreux jeux, tels le loto dauphin, fin du 18ème siècle, dames, echecs, cartes, marqueurs de whist et de bezigue, sans oublier la tapisserie au petit point des chaises "os de mouton" évoquent la culture et les loisirs d'une socièté raffinée.
Le cartel Boulle sonnent les heures au dessus de la commode tombeau en marquetterie du 18ème siècle.
Le Grand escalier
img024.jpg
A la fois représentation sociale de son commanditaire et preuve de la vituosité de son architecte, ce rare escalier de transition présente un palier droit à chaque étage où il prend appui sur des pilastres de granit sans abandoner le noyau central de l'escalier à vis médiéval.
Les trous creusés dans les marches permettaient une ultime défense des occupants.
Au second palier, dans un encadrement de cuirs, les armoiries de Jean Girard et de son épouse précisent la datation du monument.
la Charpente
DSCN5961.JPG
Photos perso
Exécutée en 1560, datée par dendrochronologie (analyse des cernes du bois) la charpente du pavillon est à la mesure de cette oeuvre d'exception.
Haute de 12 m, elle porte à son point extrème les recherches de la technique " à chevrons-formant-fermes".
DSCN5962.JPG
Jambettes et aisseliers soulagent les arbalétriers liant faitage et sous faitage.
L'assemblage est obtenu par tenons et mortaises fixés par de chevilles.
Parc et Menhirs
DSCN5947.JPG
La Guignardière (87 hectares) vous accueille par la basse cour, témoin de l'intense activité du lieu au 19ème siècle.
La construction d'importants communs : écuries, maison du palefrenier, four à pains, buanderie avec ses pones ... a bouleversé l'ordre et effacé la perpective des jardins à la française qui s'étendaient encore autour du chateau au 18ème siècle.
DSCN5965.JPG
Le grand étang a été creusé et dallé au 18ème siècle.
DSCN5968.JPG
Au 18ème siècle le parc à l'anglaise a été crée et de nombreux arbres rares qui subsistent encore à ce jour ont été plantés : Zelkowa du Caucase, Séquoia, magniola-grandiflora, cyprès chauves d Virginie dont les racines aériennes émergent des ilots des étangs.
DSCN5995.JPG
Après avoir rencontré chevaux et poneys, cygnes et canards animant les bras d'eau et étangs vous longerez le parc à daims pour vous rendre au Bois de Fourgon et remonter le temps jusqu'à la préhistoire.
DSCN5981.JPG
Vous marcherez sur les traces des premiers hommes qui ont occupé le lieu dès le Néolithique ancien et vous découvrirez les différents alignements de  menhirs vieux de 5500 ans.
DSCN5988.JPG
et
DSCN5991.JPG
An revenant vers le chateau par cette allée boisée
DSCN5983.JPG
vous rencontrerez ces étranges personnages qui semblent vouloir nous montrer la route.
DSCN5971.JPG
avant de découvrir le chateau avec son jardin à la française.
DSCN5970.JPG
En espérant que vous aussi vous êtes prêts pour l'aventure...
DSCN5941.JPG
Je vous souhaite une bonne journée.
Bisous
DSCN5986.JPG
Anita

Commentaires

On en apprend des choses dans tes notes !
J'aime beaucoup la dernière image : c'est la châtelaine, je suppose ?...
Bizarre, ces statues qui nous rappellent l'île de Pâques... !
Bonne fin de journée,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 17/07/2010

A l'accueil les paons attendent les visiteurs , le pirate nous prouve que le chateau est pour des aventuriers .Tu as osé l'aventure et tu as bien fait .Nous en profitons .Il y a de jolies choses à découvrir , notamment ce mot qui m'était totalement inconnu la " dendochronologie ", cette science qui permet de définir l'âge du bois .Fabuleuses ces charpentes .L'intérieur et le parc doivent prendre quelques heures pour la visite .
Merci et " coucou Anita " sur la fin de ta note ...bises . bonne soirée . huguette .

Écrit par : macary huguette | 17/07/2010

Coucou Anita !

Beau château des aventuriers où j'ai vu une tête connue , hi ! C'était une belle entreprise 239 personnes pour 21 fermes , il y avait du travail chez eux . Mon papa qui était menuisier-charpentier et qui a marié Marie ma maman aurait été content de visiter ce château surtout la charpente . Ici 24° un peu de frais n'a pas fait de mal car demain c'est reparti pour du chaud .

Bonne soirée gros bizoux de nous , Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 17/07/2010

Bonjour,
Bravo pour votre blog et cela m'amuse beaucoup. J'aimerai en savoir un peu plus si possible sur votre portrait du maréchal de Puységur. Je suis présidente de l'association des amis du château de Bernoville . Et ce château fut construit en 1715 par le maréchal de Puységur qui était alors lieutenant général des armées sous Louis XIV. Avez-vous d'autres tableaux ou objets le concernant ou est-ce un pur hasard?
Je sais que l'original se trouve au Louvres.
Merci pour votre aide
Bernoasso

Écrit par : meyssan | 15/03/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique